FANDOM


(Page créée avec « {{:2009 - (18.09.2009) La Bandido-Buffalo, une tradition de bravoure !}} »)
 
(Ajout de catégories)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{:2009 - (18.09.2009) La Bandido-Buffalo, une tradition de bravoure !}}
 
{{:2009 - (18.09.2009) La Bandido-Buffalo, une tradition de bravoure !}}
  +
[[Catégorie:Événements spéciaux]]

Version actuelle en date du septembre 20, 2011 à 09:06

[[{{SUBST:La Bandido-Buffalo 2009}}|   ]]
Tphd04
La Bandido-Buffalo, une tradition de bravoure ! (18.09.2009)
[[{{SUBST:La Bandido-Buffalo 2009}}|   ]]
Newsbgtop

La saison de la traditionnelle "Bandido-Buffalo", cette fête lors de laquelle les gens mettent leur courage à l’épreuve face à de redoutables buffles, approche à grands pas.
Mais pourquoi les gens risquent leurs vies en poursuivant ces cruels et monstrueux bovidés !? Rien de mieux, pour découvrir les origines de cette fête palpitante, que d’y prendre part !



"Les enfants sont connus pour poser des questions sur tout ce qu’ils voient en pointant du doigt. Toutes les réponses à leurs questions sont présentées dans ce livre."
C’est ainsi que commence l’introduction du livre "Tout savoir sur Vana’diel".
Je me souviens des nombreuses heures passées dans mon enfance, assis près de la cheminée absorbé dans la lecture ce magnifique ouvrage à couverture en cuir que ma grand-mère m’avait acheté.
Les hivers sont rudes et longs à San d’Oria. Il s’agissait donc là d’un passe-temps idéal pour le petit garçon ne pouvant aller jouer dehors que j’étais.
Je me rappelle avoir lu chacune des histoires présentées sur les pages du livre tant de fois que je les connaissais par cœur.
Mais celle qui m’avait le plus marqué est sans aucun doute la légende sur les origines de la "Bandido-Buffalo".
Selon les termes du livre, les buffles, ces terribles bovidés sauvages, étaient autrefois connus pour être de gigantesques et fougueuses créatures.
Le fait qu’ils ne vivent que dans certaines régions du Nord et qu’il soit par conséquent rare d’en voir a sans aucun doute renforcé le sentiment de crainte qu’ils inspirent aux hommes.
Les longues cornes pointues qui ornent leur immense tête sont à n’en point douter de redoutables armes. A cela s’ajoute le fait qu’ils sont au moins aussi imposants que les grands béliers que l’on peut voir dans les hautes-terres de Konschtat ou sur le plateau de La Theine. Si bien qu’un léger coup de corne donné par un buffle par curiosité était, pour un enfant d’Altana, pour le moins égal en violence à une charge reçue de la lance d’un chevalier à dos de chocobo au galop.
Ce sont de terribles et dangereux animaux, rien n’est plus sûr.

Il faut toutefois noter que les gardes sandoriens en poste à la frontière du Nord observaient parfois, à leur grande surprise, des Orcs équipés de lourdes armures, pourchasser avec zèle de gigantesques buffles à travers les plaines neigeuses. Cela les rendait d’autant plus perplexes que ces régions recèlent bien d’autres créatures, souvent beaucoup moins dangereuses que ces buffles.
N’ayant jamais eu l’occasion de goûter de la chair de buffle, ces soldats du royaume pouvaient être excusés d’en ignorer la succulente saveur. Probablement voyaient-ils aussi les Orcs comme une race de vulgaires barbares.
Pour ces raisons, les gardes frontaliers moquaient à cette époque la chasse aux buffles des Orcs, la qualifiant de simple passe-temps sanguinaire et sauvage.
Ils rapportaient néanmoins leurs observations de la manière suivante.
"Les Orcs, en grand nombre et équipés de haches et armes d’hast, coururent aux sommets des montagnes enneigées d’Uleguerand. Là, ils affrontèrent de monstrueux buffles avec une telle violence qu’un brouillard de neige se leva autour d’eux. Une fois qu’ils eurent vaincu leurs terribles adversaires cornus, ils se tinrent devant leurs immenses carcasses et, les bras levés vers les cieux, lancèrent des cris rauques pour célébrer leur victoire. Nous étions médusés par un tel spectacle de sauvagerie et de barbarie sanguinaire."
Un dessin illustrait le texte relatant le témoignage des soldats. Sa représentation des Orcs tenant en leurs mains leurs haches et célébrant leur capture reste encore très vivante dans ma mémoire.
On pouvait saisir dans ce dessin le désir de son auteur de transmettre l’impression de bravoure que les Orcs lui avaient donnée.
Il est fort probable que tout ennemis mortels qu’ils fussent, le courage dont les Orcs avaient fait montre dans leur combat sanglant contre les buffles ait alors humilié l’orgueil des gardes sandoriens.

C’est ainsi que la chasse aux buffles finit par évoluer d’un vulgaire passe-temps barbare à un acte symbolisant une grande bravoure.

Brave Battlers Brandish Bravado, Blitz Burly Bovines (09-18-2009)-1


Illustration : Mitsuhiro Arita




Bullet Durée de la Bandido-Buffalo
Du vendredi 25 septembre 2009 à 8h00 (GMT) au lundi 5 octobre 2009 à 8h00 (GMT).


Bullet Principe
Des buffles apparaîtront dans les zones ci-dessous pendant la durée de l’événement. Pour jouer, il faut conduire les buffles vers l’un des moogles en tirant avantage de leur comportement. Les moogles présents dans les zones concernées donneront plus de détails sur la Bandido-Buffalo.


Ronfaure occidental (I-6) / Ronfaure oriental (G-6)
Gustaberg Nord (L-8) / Gustaberg Sud (L-8)
Sarutabaruta Ouest (J-8) / Sarutabaruta Est (G-11)

[[{{SUBST:La Bandido-Buffalo 2009}}|   ]]
Newsbgbottom

Voir aussi



SquareEnix
L'édition de cet article ou image est actuellement neutralisée afin de préserver le matériel édité de Square Enix. Les utilisateurs peuvent discuter des changements sur la page de discussion.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .