FANDOM


Les Différentes Espèces d'Hommes-bêtesModifier

Selon la légende, les Hommes-Bêtes furent créés par le dieu Promathia au cours des Âges Sombres avec pour seule raison d'être la destruction des cinq races créées par la déesse Altana. Voici la liste des différentes espèces d'Hommes-Bêtes que les aventuriers ont pu rencontrer jusque là.

OrcsModifier

Orc

La soif de batailles et de conquêtes amène la plupart des Orcs à rejoindre les rangs de leur armée impériale. Tous les Orcs, qu'ils soient mâles ou femelles, sont tenus de participer à plusieurs années de service militaire. Même leur structure sociale est basée sur la hiérarchie militaire.

Les Orcs ont une hiérarchie tribale fondée sur la force. Ceux qui se révèlent les plus brillant au combat sont les mieux placés dans cette hiérarchie. Les Orcs les plus forts vont jusqu'à employer certains moyens (comme fixer de lourdes charges aux sceaux destinés au transport de l'eau) visant à empêcher plus faibles qu'eux d'accéder aux ressources collectives.

Vu de l'extérieur, leurs convictions culturelles semblent être basées sur une spiritualité proche du chamanisme. Leurs mages, par exemple, se recouvrent la tête à l'aide d'une capuche les empêchant d'utiliser leur vue. Il est présumé que cet usage vise à développer leurs autres sens. Bien que leur technologie soit en apparence rudimentaire (la plupart des armures Orcs sont taillées dans du cuir, de l'os ou du bois) ils utilisent certaines armes en métal quand cette ressource est disponible.


QuadavModifier

Quadav

Sorte de grandes tortues bipèdes, les Quadavs vivent dans certaines régions marécageuses ainsi que dans des cavernes souterraines du continent de Quon. Apparemment très attachés à la terre qu'ils peuplent et travaillent, ils s'identifient individuellement et culturellement aux matériaux qu'ils en sortent.

Le titre que porte chaque individu est amené à changer avec l'âge alors que leur carapace s'épaissit. Au sein de leur caste très stricte, les individus choisis pour servir au sein de la garde d'élite reçoivent des titres reflétant des métaux solides et précieux. Ceux choisis pour être magiciens reçoivent quant à eux des titres inspirés de pierres précieuses.

Les Quadavs possèdent depuis longtemps une compréhension de la métallurgie et ont su faire évoluer cette compétence allant jusqu'à créer des incubateurs alimentés en chaleur pour acheminer l'air chaud à travers des conduits jusque sous terre où leurs oeufs sont entreposés.

L'incursion des mineurs en provenance de la nation de Bastok a refoulé les Quadavs en dehors des territoires qu'ils ont longtemps occupés. En réponse à cela, les Quadavs ont un comportement violent vis à vis de la plupart des étrangers qu'ils rencontrent.


Yagudo

YagudoModifier

Sorte de vautours bipèdes, les Yagudos vivent sur le continent de Mindartia.

Extrêmement pieux et ritualistes, les Yagudos sont une race de fanatiques religieux, leur société étant basée sur une hiérarchie religieuse très stricte. Les Yagudos manifestent peu de progrès technologiques, vivant plutôt dans des constructions austères faites de bois et d'argiles ainsi que certaines grottes.

Leur réalisation architecturale la plus fantastique est le Château D'Oztroja, bien qu'il soit plus approprié de le considérer comme un temple que comme un château, puisqu'il constitue un accès amenant à l'endroit de la manifestation actuelle de leur divinité, Tzee Xicu. Il y a également "l'Avatar, qui seconde Tzee Xicu.

Ils n'utilisent que peu d'outils or d'armes à l'exception de quelques bâtons et épées et ne portent aucune armure. Les mages cependant se couvrent le visage à l'aide de masques cérémoniels.

Bien qu'apparemment peu concernés par la conquête de territoire, leur principal conflit avec les étrangers vient de leur revendication à disposer de certaines terres qu'ils considèrent avoir hérité et comme étant traditionnellement leur propriété.

Les Yagudos entretiennent un pacte de non agression avec les Tarutarus de la nation de Windurst. Ceci constitue le seul cas de la sorte existant entre une race d'Hommes-Bêtes et une nation civilisée.


GoblinsModifier

Goblin

Contrairement à toutes les autres races d'Hommes-Bêtes, on trouve les Goblins dans pratiquement toutes les régions de Vana'diel. La grande flexibilité de leur style de vie ainsi que leur capacité à s’adapter à toutes sortes d'environnements leur ont rendus possible la cohabitation aussi bien avec les autres Hommes-Bêtes qu'avec les humains. Les Goblins ne se contentent pas de faire du commerce avec les races développées, ils représentent également un lien crucial dans l'échange de ressources et d'idées entre les différentes races d'Hommes-Bêtes. Comparés aux autres Hommes-Bêtes, les Goblins ont développés des techniques artisanales bien plus conséquentes, notamment dans les domaines de la métallurgie et de la guérison.

La culture Goblin semble indiquer une propension considérable à l'individualisme et à l'opportunisme. On trouve dans chaque région et environnement du monde des représentants de cette race s'étant dénichés un filon à exploiter seul. Les Goblins n'ont apparemment pas de hiérarchie particulière; Les plus forts d'entre eux ne font pas démonstration de supériorité ou de volonté de commander aux plus faibles.

La plupart des Goblins semblent préférer un style de vie à moitié solitaire, ne se réunissant entre eux que lorsque le hasard rend cela possible. C'est ce qui constitue la différence la plus notable entre eux et une sous-espèce de Goblins connus sous le nom de Moblins. Ces derniers vivent rassemblés et travaillent dans un effort commun dans les cavernes souterraines du continent de Quon. Ils extraient perpétuellement les ressources du sol, sont constamment à construire des bâtiments, se déplacer et reconstruire leur campement principal, Movalpolos.

Alors que les Goblins ont des connaissances avancées dans la technologie des explosifs, ils n'utilisent d'armes à feu d'aucune sorte, préférant de simples bombes et quelques feux d’artifices élaborés conçus pour divertir.

Leurs cousins Moblins possèdent une technologie encore plus avancée, raffinant et fondant le minerai, utilisant des machines à vapeur et ayant développé une technologie électrique souterraine que les races "développées" ont encore à apprendre.

Alors que les Goblins rencontrés dans la nature puissent être considérés comme des adversaires potentiels, leur nature ingénieuse et opportuniste leur a permit de devenir la seule race d'Hommes-Bêtes tolérée dans les principales grandes villes habitées, au moins à des fins commerciales. L'un des témoignages de leur capacité à s'adapter et à user de diplomatie est la présence d'un magasin entièrement tenu et géré par des Goblins au coeur même du Grand Duché de Jeuno.


AnticaModifier

Antica

Les Anticas ont pris possession de l'ancienne capitale Galka d'Altepa et en ont fait leur principal lieu de résidence au sein de leur empire, qui s'étend à travers les îles de Kuzotz. Leur société militariste repose sur leur capacité exceptionnelle à gérer leur personnel. Dès la naissance, chaque individu se voit attribué un numéro ainsi qu'une tâche qu'ils exécuteront tout au long de leur vie. En dehors de ce qu'ils ont besoin de savoir pour effectuer le travail qui leur est assigné, aucun individu n'est autorisé à accéder à d'autres connaissances. Un Antica ne peut se substituer à sa tâche que pour devenir gladiateur (dont le rôle est de maintenir la population sous contrôle).

Les Anticas ne possèdent pas de concept de possession individuelle. Tout équipement est fourni par l'Empire et les rations de nourriture sont exclusivement calculées en fonction de la tâche réalisée par chaque individu. Cependant, dénués d'émotions, pas un seul Antica ne se sent mécontenté par un tel système. C'est également observable sur le champ de bataille. L'absence de fluctuation dans le moral des troupes, quelque soit la situation, est la plus grande force des Anticas.

Une autre de leur force réside simplement dans le nombre de soldat dont il dispose. En plus des légions en activité, un énorme surplus de soldats réside en sommeil au sein de leur forteresse. Une fois ranimé, leur armée peut grossir au centuple. Cependant, ne disposant pas de technique de navigation, seul peu de leurs troupes ont pu prendre part aux campagnes de la Grande Guerres menées sur le contient de Quon. Leur présence n'a eu que peu d'influence sur le dénouement des batailles. Il est généralement admis que si l'intégralité de l'armée Antica avait participé aux batailles de Quon, l'armée alliée aurait certainement été vaincue.

Comme les Anticas ne communiquent que par de séries de sons obtenus par friction au sein de leur gorge, ils sont incapables de produire des cris de guerres sonores comme le font les autres Hommes-Bêtes. Il en résulte un silence inquiétant sur le champ de bataille propre à donner la chaire de poule aux plus braves des guerriers.


SahaginModifier

Sahagin1

Ces Hommes-Bêtes amphibiens résident principalement sur la côte Ouest de l'île d'Elshimo. Ils passent le plus clair de leur temps à pêcher, usant de techniques primitives, afin de constituer un stock massif de coquillages nécessaires à leur survie. Autrement que pour protéger leur territoire, les Sahagin communiquent rarement avec d'autres races. Avant la Grande Guerre, ils refusèrent catégoriquement les invitations du Shadow Lord à joindre son armée d'Hommes-Bêtes et ce jusqu'à ce qu'il réussisse à les convaincre que les bateaux à vapeur de Bastok finiraient par détruire leur environnement. Au cours de la guerre, les Sahagin mirent à profit leur grande maîtrise des manoeuvres navales pour attaquer jusqu'aux plus gros navires des flottes alliées et étaient craint de tous les marins et soldats. Une fois la guerre terminée, les Sahagin coupèrent tous liens avec les autres races d'Hommes-Bêtes et retournèrent à leur mode de vie retiré. Mis à part quelques échanges commerciaux avec Norg, limités à des échanges de coquillages contre des babioles en métal récupérées par les pirates de Norg, les Sahagin n'ont que très peu de contacts avec le monde extérieur.

Enfin, beaucoup de Sahagin vouent un culte aux éléments et ont fait leurs dieux des serpents de mers et de pierres aux formes étranges reposant au sein de leur grotte. Leur rang compte toutefois quelques individus observants les enseignements de la déesse Altana.


TonberriesModifier

Tonberry1

Ces petits Hommes-Bêtes vivent uniquement dans la Jungle de Yhoator dans la moitié Est d'Elshimo. Il se tapit beaucoup de colère ou "rancoeur" dans le coeur des Tonberries. C'est cette colère qui les unit en tant que tribu et les amène à commettre de terribles actes à l'encontre des autres être vivants. Durant la Grande Guerre, la majorité des Tonberries ne quittèrent pas leur forteresse, le Temple d'Uggalepih. Toutefois, quelques membres d'élite de la tribu furent envoyés rejoindre le Shadow Lord pour constituer ses agents secrets. Ces Tonberries se sont souvent infiltrés dans les châteaux des forces alliées et ont assassiné d'importants généraux ainsi que des personnalités politiques. Craint dans tout Vana'diel, on faisait souvent référence à ces Hommes-Bêtes comme étant les "tueurs invisibles".

Selon la religion des Tonberry, leur créateur, la déesse Uggalepih, possédait une beauté telle qu'elle rendait envieuse la déesse Altana. Cette dernière, furieuse, transforma Uggalepih en une bête hideuse et la condamna à l'exil. La soif de vengeance des Tonberry vis-à-vis des actes d'Altana est supposée être l'une des raisons de leur rancoeur.

Enfin, la raison pour laquelle on ne les trouve jamais sans leur lanterne et leur couteau est expliquée dans les vers suivants, souvent chantés par les Tonberry à l'approche d'une bataille:

« Ô frères de la rancoeur, prenez vos lanternes, la vérité nous devons illuminer. Ô soeurs de la rancoeur, prenez vos couteaux, pour fendre nos ennemis de notre haine aride. En cela, nous cherchons notre juste récompense; La gloire restaurée pour notre déesse. »

Au cours de ces dernières années, quelques aventuriers et savants ont trouvé une preuve circonstancielle indiquant que la population Tonberry du temple d'Uggalepih et les ruines de Pso'Xja (géré à présent par le Tenshodo et situées dans le district du Glacier de Beaucedine) sont reliés à l'une des deux anciennes races supposées avoir peuplé Vana'diel il y a de cela 10.000 ans, avant l'arrivée des 5 Races.

Les découvertes de ces aventuriers suggèrent que cette ancienne race aurait mal tourné des suites des séquelles imputées à une énorme explosion, peut être liée aux nombreuses structures en cermet utilisées pour la téléportation magique à travers le monde. Il est dit que les ruines de l'ancienne ville de Fei'Yin, situées à l'extrémité nord du Glacier de Beaucedine seraient la patrie de la seconde race ancienne contre laquelle les ancêtres des Tonberries auraient mené une terrible bataille conduisant à la destruction de presque la totalité des deux races, ouvrant ainsi la voie à la montée des cinq Races ainsi que des Hommes-Bêtes.


GigasModifier

Gigas

"Gigas" est le terme général utilisé pour désigner les gargantuesques membres des tribus de Gigas, Giant et Jotunn. On trouve des groupes de ces géants vagabondant sur l'île de Qufim. Comme leur apparence le laisse supposer, ils ne sont pas vraiment pourvus de beaucoup d'intelligence. Bien qu'ils possèdent un langage, il consiste en un assemblage de mots ou phrases simples. Leur langage est le plus souvent incompréhensible et ce même pour leurs semblables. Cependant, ce qu'il leur manque en intelligence est compensé par une terrible force brute. Egalement, même si moins avancée que celle des forces alliées, leur capacité à construire des bateaux ou des châteaux est comparable à celle des Orcs et des Yagudos.

A l'origine, les Gigas viennent d'une île située loin au Nord du continent de Quon. Toutes les quelques décennies, ils envoient un grand bateau sur l'île de Qufim dans le but d'attaquer les colonies d'Humes afin de récupérer des fournitures et des esclaves à ramener à leur patrie. Avant la Grande Guerre, le Shadow Lord vit en eux un grand potentiel et en engagea un bon nombre comme mercenaire. Après avoir aidé à la construction du Château de Zvahl, les Gigas dirigèrent les premières lignes des Hommes-Bêtes en établissant le siège de nombreuses forteresses alliées. Cependant, après la défaite des Hommes-Bêtes, les Gigas se retrouvèrent piégés et dans l'incapacité de rejoindre leur patrie du Nord. N'ayant nul part où aller, ils se sont installés à Qufim ainsi que dans la Tour de Delkfutt où ils demeurent toujours aujourd'hui, hors d'atteinte des armées alliées.


DemonsModifier

Demon

On trouve principalement ces Hommes-Bêtes ailés dans la région de Valdeaunia. On raconte que leur épaisse carapace qui absorbe les coups était à l'origine une armure qu'un sorcier maléfique aurait transformée. En plus de leur grande capacité au combat, ils sont réputés pour avoir un haut niveau d'intelligence leur permettant de maîtriser différents types de magies. A cause de leur couleur, noir de la tête au pied, et de leur apparence inquiétante, les habitants de Vana'diel appelèrent ces Hommes-Bêtes les "Démons". Cependant, les Demons utilisent plutôt le terme "Kindred". Ceci reste une énigme en suspens, tout comme que beaucoup d'autres en rapport avec leurs origines.

Pendant la Grande Guerre, les Demons constituaient la garde royale du Shadow Lord, commandant aux autres Hommes-Bêtes qu'ils terrifiaient. Pour s'assurer ces derniers obéissaient bien aux ordres, beaucoup de ces Demons se firent messagers, allant et venant depuis le Château de Zvahl. A la fin de la guerre, les Demons disparurent sans laisser de traces. Mais avec les récentes rumeurs du retour du Shadow Lord, on a de nouveau aperçu des démons dans la région de Valdeaunia. Bien qu'il existe beaucoup de théories expliquant leurs origines, la plus populaire dit que le Shadow Lord aurait fait un pacte avec cette race, qu'il aurait rencontré en voyageant au fin fond des enfers.


MamoolJa

Mamool JaModifier

Les Mamool Ja sont un groupe d'Hommes-Bêtes dominant le Fief des Sauvages Mamool Ja, une terre hostile à l'empire du Proche-Orient d'Aht Urghan. Ils se font appeler les Mamool Ja, terme signifiant "frères de l'écaille brillante" et sont organisés en quatre classes biologiquement distinctes. On y trouve les guerriers, les aquatiques, les sages et les chevaliers. Pendant très longtemps les Mamool Ja ont payé un tribut à l'empire d'Aht Urghan et sont connus pour leur gouvernement de type républicain. Leur pays est gouverné par quatre seigneurs, chacun étant choisi par l'une des quatre classes. Leur récente révolte contre l'Empire semble être lié à l'émergence d'un nouveau chef: l'Autarque.


TrollsModifier

Troll 02

Ces immenses Hommes-Bêtes vivent aux abords du Mont Zhayolm. A l'origine, les Trolls vivaient dans les chaînes de montagnes escarpées situées au centre du continent d'Aradjiah. Mais au fil des générations, les Trolls usèrent de leur force et de leur courage pour rejoindre les Gigas du Nord et les Mithras du Sud. Les ancêtres des Trolls servirent l'armée impériale en tant que mercenaires et furent ensuite engagés par les Moblins. La raison pour laquelle ils sont à présent installés au Mont Zhayolm est encore sujet à débat, mais ils ont pu conserver leur autonomie en tant que pays satellite de l'Empire (connu sous le nom de territoire d'Halvung) en lui reversant un tribut, du moins jusqu'au début du conflit pour l'Astral Candescence. Grâce aux dons généreux en technologies de la part des Moblins, les Trolls possèdent à présent un équipement bien supérieur à celui de tous les autres Hommes-Bêtes du Proche-Orient, allant d'armes chimiques incendiaires à la production en masse de casque en métal. Selon les rumeurs, les Trolls subiraient des opérations chirurgicales visant à améliorer leur anatomie dans le but de survivre aux environnements les plus rudes. Leur force et leur grande hostilité vis-à-vis d'Aht Urghan font que les Trolls constituent pour la capitale de l'Empire la menace la plus inquiétante.


Lamia

LamiaeModifier

Les lamiae sont une race ensorcelante dont la partie haute du corps ressemble à femme Hume alors que le bas rappelle certains serpents venimeux. Elles sont peu nombreuses comparé aux autres Hommes-Bêtes vivant au Proche-Orient. Cependant, elles ont ensorcelés les ossements de soldats tombés au combat, créant ainsi une armée de morts-vivants d'une taille considérable dans le but de défendre leurs colonies. Les Lamiae sont connus pour infiltrer discrètement les villes dans les profondeurs de la nuit, brandissant de puissants arcs et chassant les habitants afin de reconstituer leurs forces armées; d'où la peur des habitants du Proche-Orient de voir le soleil se coucher. Selon les rumeurs, les Lamiae ne seraient pas techniquement une race d'Hommes-Bêtes, mais en fait une sorte d'arme biologique (aussi appelé "Chimère") créée par des alchimistes en combinant différents organismes.

Parmi les rangs de l'armée de morts-vivants on trouve les soeurs de Lamiae: les Merrows.


QiqirnModifier

Qiqirn

Ces Hommes-Bêtes de petites tailles vivent en cohabitation avec les races civilisées de Vana'diel. La plupart des Qiqirns s'établissent dans une ville située au coeur même de la partie occidentale de l'Empire d'Aht Urghan. Ils ont tendance à être d'une nature tranquille et enjouée mais éprouvent une certaine difficulté à utiliser le langage courant en raison de leurs cordes vocales inhabituelles. Malgré cela, il n'est pas rare de voir un Qiqirn engagé en tant qu'assistant dans les magasins ou les guildes et ce grâce à leur grande fiabilité leur étonnante vivacité d'esprit. Certains Qiqirn, usant de leur sens de l'odorat très développé, ont même fait fortune dans la fabrication de parfums. Selon leur tradition orale, les ancêtres des Qiqirn menèrent une vie de nomade dans le nord du pays. Encore aujourd'hui on peut observer certaines survivances surprenantes de leur mode de vie d'antan, notamment leur chariot aménagé en maison et tracté par des moutons, leur vêtement en cuir et leur habitude à toujours porter avec eux leurs objets de valeur.


Poroggo

PoroggosModifier

Découverts par le professeur Calvauert on leur a donné le nom de l'excentrique princesse grenouille: Samariri. Ils sont nés au cours de l'Âge de la Magie. Eprouvant de la peine pour ces grenouilles piétinées sur les chemins des Canaux de Windurst, Samariri leur lança un sort qui les firent grandir et leur donna la faculté de se déplacer sur leurs 2 jambes. Les Poroggos finirent par apprendre le langage des Tarutarus ainsi que l'art de la magie et se considéraient comme les frères et soeurs des habitants de Vana'diel. Mais les militaires de Windurst se débarrassèrent rapidement de ce qu'ils les voyaient comme une menace. On a d'abord considéré qu’ils n’étaient qu’un mythe ou qu'ils s'étaient éteints mais ont récemment refait surface, rejoignant le Fief des Sauvages Mamool Ja et cherche vraisemblablement à se venger de la race des Tarutarus.


OrganisationModifier

Les Hommes-Bêtes sont classés en "groupe" de difficulté. Chaque groupe comporte généralement trois ou quatre types spécifiques d'Hommes-Bêtes pour chaque race et représente un éventail de 10 niveaux. Certains types d'Hommes-Bêtes (comme les Tonberries ou les Anticas) ne sont pas représentés dans les groupes les plus faibles car il n'en existe pas dans cet éventail de niveaux.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .