FANDOM


[[{{SUBST:2009 - (09.10.2009) Contes du festival de la moisson : " Le garçon qui prétendit être un mauvais esprit "}}|   ]]
Tphd04
Contes du festival de la moisson : " Le garçon qui prétendit être un mauvais esprit " (09.10.2009)
[[{{SUBST:2009 - (09.10.2009) Contes du festival de la moisson : " Le garçon qui prétendit être un mauvais esprit "}}|   ]]
Newsbgtop

Le festival de la moisson va bientôt débuter à San d’Oria, Bastok et Windurst ! Près des villes, de vrais monstres cherchent une nouvelle fois à se glisser dans les processions de gens déguisés, mais les moogles sont aux aguets et préparent leur chasse.

Selon les dires des moogles, les aventuriers qui les auront aidés recevront une citrouille-lanterne ayant le pouvoir de repousser les mauvais esprits. Mais pour quelle raison les gens se donc sont-ils mis à croire que placer une bougie à l’intérieur d’une citrouille évidée et sculptée pouvait chasser les démons... ? Il semblerait qu’une vieille histoire d’amour qui se transmet de génération en génération à Windurst pourrait apporter un élément de réponse à ce sujet.



Voici une histoire d’amour ancienne qui se transmet encore dans la capitale de Windurst.


Il était une fois un jeune Tarutaru qui vivait dans l’Est de la capitale windurstienne. Lui et une fille tarutaru originaire des quartiers ouest de la ville étaient amoureux l’un de l’autre. S’étant promis l’un à l’autre, ils décidèrent de faire se rencontrer leurs parents.
Alors que les deux familles étaient réunies dans un restaurant près des canaux, les parents commencèrent à s’échanger des noms d’oiseaux dès lors qu’ils se reconnurent. Ces deux familles avaient en fait été autrefois voisines et suite à un incident ayant causé la discorde entre elles, chacune décida par la suite de vivre à l’opposé l’une de l’autre dans la ville.
C’est ainsi que la famille du garçon avait emménagé dans l’Est de Windurst et celle de la jeune Tarutaru à l’Ouest.
Leurs parents leur ayant interdit de se revoir, les deux amoureux étaient dans l’impossibilité de se rencontrer en ville. C’est ainsi que chaque soir, ils profitaient des ténèbres de la nuit pour se retrouver en cachette dans la plaine de Sarutabaruta.

La petite Tarutaru tentait tant bien que mal de réconforter son amoureux en lui disant qu’un jour leurs parents changeraient sans doute d’avis, mais les soirs où, après avoir raccompagné sa dulcinée à la porte Ouest de la ville, le garçon devait rentrer tout seul chez lui se suivaient inexorablement.
Un soir d’automne, alors que le chant des insectes était plus fort que de coutume, le vent soufflait si violemment qu’il éteignit la flamme de la torche du petit Tarutaru. Ne voulant pas éveiller les soupçons de ses parents en leur demandant de remplacer leur vieille lanterne brisée par une nouvelle, il décida d’évider et de placer une bougie dans une citrouille sur laquelle il avait porté son regard à ce moment-là, à la façon des décorations accrochées aux auvents des maisons lors du festival de la moisson qui devait commencer le lendemain.
C’est avec cette lanterne-citrouille en main qu’il traversa la plaine de Sarutabaruta vers son rendez-vous secret. Mais alors qu’il avait presque atteint l’endroit où il devait retrouver sa belle, il contempla un effroyable spectacle. Devant lui marchait en effet une procession de squelettes, de fantômes et d’autres morts-vivants se dirigeant vers la ville. Craignant d’être découvert par les monstres, le jeune garçon referma son vieux manteau usé et, se recroquevillant sur lui-même, se cacha dans les fourrés en prenant bien soin d’éteindre la lueur de sa lampe-citrouille.
Grelotant dans le froid glacial de la nuit, il ne put cependant retenir un éternuement.
« Atchoum ! »
Ce son n’avait pas échappé aux morts-vivants, qui commencèrent alors à se diriger vers les fourrés où le jeune Tarutaru se camouflait.
« Qui est-ce ? Qui est là ? demanda un squelette.
- Ça sent l’humain. Es-tu l’un des nôtres ? » s’enquit un fantôme.
Bravant sa peur, le garçon ralluma sa lanterne et la posa sur sa tête qu’il avait pris le soin de cacher sous son manteau.
« Oui, je suis avec vous » répondit-il aux morts-vivants.
La silhouette du petit Tarutaru portant la lampe-citrouille au-dessus de lui et son vêtement usé ressemblait à s’y méprendre à celle d’un monstre de la hauteur d’un Hume. Ainsi convaincus d’avoir croisé l’un des leurs, les morts-vivants reprirent leur marche vers la ville.

– Plus tard, lorsque cette histoire s’ébruita à travers la ville, les gens commencèrent à avoir la conviction que les lanternes-citrouilles étaient plus que de simples décorations et que les accrocher aux auvents permettait de se protéger contre les mauvais esprits. –

La petite Tarutaru tressaillit de peur et perdit connaissance lorsqu’elle aperçut son amoureux, qui portait encore sa lampe-citrouille en guise de tête, s’approcher du lieu où ils devaient se retrouver. N’ayant d’autre choix, ce dernier rentra en ville en portant sur son dos la jeune fille, dévoilant par là-même le secret de leurs rencontres nocturnes.
Cependant, leurs parents, qui avaient appris comment les deux amoureux avaient continué à se voir au risque de nombreux dangers, furent à la fois surpris et émus par leur courage et les autorisèrent à continuer leur relation de peur qu’ils ne finissent un jour par être enlevés par des monstres.
Ainsi s’achève cette vieille histoire d’amour de la fête de la moisson.

Harvest Festival 2009- Tales from the Cryptaru (10-09-2009)-1


Story: Miyabi Hasegawa

Illustration: Mitsuhiro Arita




Bullet Dates de l’évènement
Le festival de la moisson aura lieu du vendredi 16 octobre 2009 à 8h00 GMT au lundi 2 novembre 2009 à 8h00 GMT.


Bullet Prêtez main forte aux moogles !
Des monstres essaient de s’infiltrer en ville en profitant des parades costumées. Les moogles offrent des récompenses à tous les aventuriers qui viennent les aider à chasser ces vilaines créatures. Adressez-vous à eux dans les zones suivantes :


Ronfaure occidental (I-6) / Ronfaure oriental (G-6)
Gustaberg Nord (L-8) / Gustaberg Sud (J-7)
Sarutabaruta Ouest (J-8) / Sarutabaruta (G-11)

Bullet PNJ déguisés
Cette année encore à l’occasion du festival de la moisson, les habitants de chaque nation se déguiseront en revenants et en monstres pour mieux surprendre les aventuriers.

Vous les trouverez dans les zones ci-dessous. Donnez-leur des "friandises" pour obtenir vous aussi des déguisements. Peut-être aurez-vous la chance d’acquérir un de ces fameux objets spéciaux !

San d’Oria Sud / San d’Oria Nord
Mines de Bastok / Marché de Bastok
Canaux de Windurst / Forêt de Windurst
*De manière générale, les "friandises" désignent n’importe quelle sucrerie qu’on peut obtenir en cuisinant. Notez toutefois que les PNJ n’accepteront pas certains types de sucreries.

Bullet Décorations "bombes"
Des décorations en forme de monstres de type "bombe" seront placées dans les trois villes. Une agréable surprise vous attend si vous vous en approchez en formant une équipe de deux personnages portant une combinaison de costumes particulière.


Bullet La fête des esprits
Cette année encore, la fête des esprits sera organisée par des exorcistes venus de l’Ouest. Pour y participer, il vous suffira d’adresser la parole à l'un des PNJ exorcistes suivants.


Gertrude, à San d’Oria Nord (D-8)
Brian, au Marché de Bastok (G-8)
Roger, aux Canaux de Windurst (F-5)
* Une fois que vous aurez accompli ce que vous demandera l'exorciste, vous devrez attendre un jour (temps de Vana'diel) pour pouvoir jouer à nouveau.

Bullet Vendeurs spéciaux
Des stands spéciaux vendant des produits du festival de la moisson seront présents aux endroits décrits ci-dessous. Adressez-vous au moogles de ces stands, équipés des objets que vous aurez obtenus à la fête des esprits, pour voir...


Haut Jeuno (G-7)

* L’explication relative au stand spécial a été corrigée le 16 octobre 2009 à 12h00 GMT.

[[{{SUBST:2009 - (09.10.2009) Contes du festival de la moisson : " Le garçon qui prétendit être un mauvais esprit "}}|   ]]
Newsbgbottom

Voir aussi



SquareEnix
L'édition de cet article ou image est actuellement neutralisée afin de préserver le matériel édité de Square Enix. Les utilisateurs peuvent discuter des changements sur la page de discussion.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .